Les nouveaux 3 R's

Les nouveaux 3 R des plastiques

Nous avons tous entendu le mantra  « réduire, réutiliser, recycler ». Nos grands-parents avaient mis en pratique cette règle des 3R bien avant l’avènement du mouvement environnementaliste. Bien que ces actions demeurent des moyens importants d’alléger notre empreinte sur l’environnement et d’économiser de l’argent, nous aurons besoin d’une nouvelle règle des 3 R pour résoudre le problème des plastiques. 

Refuser. Remplacer. Réimaginer. Cette nouvelle règle des 3 R s’attaque à notre dépendance vis-à-vis les plastiques et au gaspillage qu’on en fait, de la production jusqu’à la mise au rebut. 

Refuser

Utiliser moins de plastique est le meilleur moyen d’obtenir un effet immédiat sur notre propre empreinte plastique. Par où commencer ? Couper les objets de plastique jetables, c’est-à-dire ceux qui sont destinés à un usage unique. En refusant d’utiliser les articles de plastique jetables, par exemple les pailles, les couverts et les sacs, vous diminuerez substantiellement votre empreinte plastique. Quand suffisamment de personnes feront des choix responsables en refusant les plastiques superflus, la demande déclinera et on obtiendra des résultats cumulatifs impressionnants.

Bien sûr, il est plus facile de dire non aux plastiques quand il existe de bonnes options de rechange. Voici pourquoi 10 000 changements fournit des solutions et nouvelles options simples pour lutter contre les déchets plastiques et l’usage superflu de plastique dans toutes les sphères de la vie. Nous travaillons également avec les entreprises canadiennes pour encourager celles qui font des changements et explorent de nouvelles options innovantes pour la fourniture, la demande et la mise au rebut des plastiques.

Découvrez de quelles façons vous pouvez amorcer ces changements et faire partie du mouvement 10 000 changements. Ensuite, incitez votre famille, vos amis et vos collègues à faire de même. Faites un changement dès maintenant!

Remplacer

Que ce soit le produit de consommation qui nous facilite la vie ou son emballage, les options avec peu ou pas de plastique sont souvent les meilleures pour l’environnement et elles peuvent aussi être meilleures pour les affaires. Remplacer le plastique par d’autres matériaux ou des polymères dotés de performances environnementales et de recyclabilité supérieures peut réduire l’empreinte écologique sans entamer la qualité.

Voici un secteur offrant de grandes possibilités à l’industrie canadienne qui pourrait ainsi devenir chef de file dans un monde où les consommateurs et les autorités apprécient de plus en plus les conceptions et les modes de fabrication responsables, les emballages allégés et écologiques ainsi qu’une récupération et un recyclage efficaces et bien établis pour les articles en fin de vie.

Découvrez comment votre entreprise peut devenir partenaire de 10 000 changements

Réimaginer

Les plats à emporter doivent-ils être présentés dans une multitude de contenants ? Faut-il à tout prix emballer les achats en ligne dans trois couches de plastique autour d’une boîte rembourrée de styromousse ? Refuser d’utiliser des plastiques à usage unique et se porter volontaire pour retirer les débris plastiques de la mer ne suffiront pas à résoudre ces problèmes. Ce sont les entreprises qui, avec les lignes directrices et l’encouragement du gouvernement, doivent repenser leur usage de tous les types de plastique, de la fabrication, à la fourniture et à la mise au rebut.

Pour que les plastiques ne terminent pas leur course dans les dépotoirs et dans les océans, nous devons nous attaquer aux causes de la pollution et chercher non seulement à changer les comportements mais aussi à trouver activement des moyens de substitution viables et des moyens d’améliorer le recyclage et la réutilisation. La mise en place d’une économie circulaire et d’une économie du partage pour le plastique sont deux façons parmi plusieurs d’améliorer l’efficience des ressources et de réduire, en fin de compte, la demande pour le plastique. 

Que ce soit dans le domaine des services alimentaires, des transports, de l’hospitalité ou des soins de santé, il faudra faire appel aux nouvelles technologies et à des modèles d’entreprise innovants ainsi qu’à la recherche et développement pour réimaginer les produits et services.

10 000 changements souhaite établir des partenariats avec des entreprises canadiennes pour mettre au point de nouvelles façons de faire des affaires et de nouveaux modèles de fourniture de services afin de réduire leur empreinte plastique.