Catégories

Canadian Geographic a mandaté cinq artistes pour créer des œuvres à partir de déchets de plastique. Cet article est le dernier d'une série de cinq.

Résultats? Témoignages convaincants et séduisants des effets du matériel sur notre planète. 

Cet article est le dernier d’une série de cinq.

Il s’aggisait d’un message percutant. Durant une bonne partie de 2019, tandis que les visiteurs quittaient le Ripley’s Aquarium of Canada à Toronto, ils étaient mis en présence d’un canot en argent émergeant d’une énorme vague constituée de bouteilles de plastique. Que faire de ce symbole emblématique canadien évoquant l’eau et la nature sauvage, maintenant englouties dans ces bouteilles vides qui semblent omniprésentes? Une œuvre intitulée Over Our Heads (Au-dessus de nos têtes). 

Le questionnement par rapport à notre dépendance au plastique et aux déchets qu’elle génère est la principale raison d’être du programme 10 000 Changements de Canadian Geographic, Environnement et Changement climatique Canada et du Conseil du recyclage de l’Ontario. Pour ajouter à cette initiative, Canadian Geographic souhaitait inspirer la réflexion sur le plastique, à l’image de celle suscitée par l’exposition à l’aquarium Ripley. Nous avons donc mandaté cinq artistes canadiens pour qu’ils réalisent des œuvres à partir de déchets de la matière et qu’ils partagent les motivations derrière leur art pour approfondir la réflexion sur ce problème. 

On compte parmi eux l’artiste même de l’exposition à l’aquarium Ripley, Rebecca Jane Houston, ainsi que Pete Clarkson, Katherine Harvey, Kerry Hodgson et Hilde Lambrechts. Certains, dont Rebecca Jane Houston, sont déjà connus pour leur art dirigé sur les déchets de plastique, tandis que d’autres incorporent le plastique dans leurs supports existants. Toutes les œuvres présentes nous inviteront à repenser le plastique. Voici la dernière œuvre. 

Émergence

Réalisée par Kerry Hodgson
Original artwork by Kerry Hodgson

Au fur et à mesure que les effets du changement climatique se hissent au premier plan dans l’esprit de tout le monde, tous les paliers de gouvernement évaluent tranquillement la situation et certaines provinces canadiennes appliquent des interdictions sur la plupart des sacs de plastique à usage unique. Alors que cet objet est particulier à l’utilisation des sacs d’achats, il représente l’humanité qui émerge de sa dépendance à tous les plastiques à usage unique. 

La peinture (sur une toile qui était sur le point d’être jetée hors d’un Costco) est faite en acrylique et des sacs de plastique (un sac de poubelle et des sacs provenant de plusieurs épiceries locales) y ont été fixés pour créer un effet de texture et de mouvement dans la partie inférieure de l’œuvre. Cet effet se dissipe à mesure que la femme s’approche de la surface. Alors qu’elle s’apprête à surgir de l’eau, elle se dégage également des sacs.

Note sur l’artiste

L’artiste visuelle et conceptrice Kerry Hodgson (kerryhodgson.com), établie à Halifax, est une collaboratrice fréquente de Canadian Geographic. Elle crée des supports visuels stimulants à l’aide de médias traditionnels et numériques et elle a travaillé sur des campagnes pour le gouvernement fédéral, les Sénateurs d’Ottawa et York Region Transit, entre autres.